BEES - Hamzaoui 45100
  mechria jadis
 

MÉCHÉRIA
photos de Guy Hartmann

La caserne avec le mont Antar en arrière plan

Centre de Méchéria

De Méchéria à Aïn Sefra
photo Guy Hartmann

Gare abandonnée

 

Guy Hartmann a passé la nuit sous la khaïma (il ne dit pas avec qui)...
mais... on dirait une chèvre à gauche !

L'oued Aïn Sefra

Patrouille typique près du Maroc

Peinture rupestre région d'Aïn Sefra

Quand on est dans le sud il ne faut pas perdre le nord. Suivez la piste dans le bon sens.

Les souvenirs de Guy Hartmann :

Voir anecdote (2) sur cette page


Les photos de Jean Gennevois

L'entrée de la caserne. Voir anecdote (1) au bas de la page

Peloton de sous off à Hadjerat M'Guil

d'autres photos à venir, peut-être en diaporama, vers la fin 2008 


BOUKTOUB

J'ai reçu des courriels de Briki Moussa et de Aliane, de Bouktoub. Je vous ai répondu mais le message m'est revenu. Réessayez à titre de test c'est peut-être moi qui ai un problème, votre aide m'intéresse. De préférence remplissez le formulaire en donnant plus de détails: Votre âge pour (vous situer dans le temps); votre période de vie à Bouktoub, Si vous avez des photos, récentes ou anciennes que vous voulez publier, envoyez les moi; Plus tard vous pourrez me soumettre des anecdotes. Si vous vérifiez que votre adresse de courriel est bonne je vous enverrai un texte qui est déjà composé, en privé.

Pour le moment je n'ai pas d'autres moyens de vous rejoindre !

 Questions
               
Réponses : courriel ou formulaire voir page d'accueil


Question -1 Comment s'appelaient les propriétaires des bistros à Bouktoub? Celui près de la gare et celui près de la poste ?
Question -2  Quelle unité était en 58-59 dans une enceinte à Bouktoub, à quelques centaines de mètres de la poste ?
Question -3 Comment s'appelait le postier (après Bob)
Question -4 ...


Anecdotes

(1) page 5 J'ai monté la garde ici le jour de Noël, 1957 peut-être, quand les copains passaient pour aller faire la foire en ville en me disant joyeux Noël! Ils ne pensaient pas mal, mais moi je bouillais. Claude Jarnaud

(2) page 5 Le camion avec lequel je me suis arrêté très brusquement, sur un obus piégé. C’était au sud de Bouktoub juste avant d’arriver au poste, la piste franchissait la voie ferrée. Il y avait deux gars derrière, le chef de bord et moi au volant ; avec les oreilles bourdonnantes j’ai pris garde en descendant du camion de ne pas passer sur une grenade piégée. Guy Hartmann

 
  Today, there have been 10 visiteurs (67 hits) on this page!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=